Grebe jougris (Podiceps griseigena)

Le Grèbe jougris est un peu plus petit et plus massif que le Grèbe huppé; il est considéré comme un grèbe de taille moyenne. Il mesure entre 43 et 58 cm et pèse de 750 à 1 620 grammes. Son envergure moyenne varie de 60 à 85 cm. Bien que le mâle soit en général légèrement plus gros que la femelle, cette espèce ne présente pas de dimorphisme sexuel. DANS DELTA DU DANUBE ILS C,EST TROUVE DANS PETIT COLONIES ET LA MAILLEURE PERIODE POUR OBSERVER ET PHOTOGRAPHIE CE SONR MOIS DE MAI ET JUIN. Le cou du Grèbe jougris est de couleur rousse en été et grise en hiver, contrairement au Grèbe huppé qui a le cou blanc en toute saison. Les adultes ont la base du bec jaune et l'extrémité noire, contrairement au bec du Grèbe huppé, qui est plutôt rosé. La calotte noire descend jusque sous les yeux et présente vers l'arrière deux très courtes huppes. En hiver, cet oiseau a un plumage terne : le dessus du corps est gris sombre. Les flancs, le haut de la poitrine, la nuque et le bas des joues sont gris. Le bas de la poitrine et la gorge sont gris parfois brunâtre et le haut des joues est blanc. Plumage nuptial En été, les joues se couvrent d'un blanc argenté chez les adultes reproductifs. Le cou et la poitrine prennent une couleur brun-roux. Les jeunes adultes présentent souvent sur les joues des raies noires. Les oisillons sont entièrement rayés de noir sur un fond blanc et leur bec est jaune avec une tache triangulaire noire un peu avant l'extrémité. Les adultes des deux sous-espèces de Grèbe jougris (ssp grisegena et ssp holboelii) diffèrent légèrement : les jougris holboelii présentent, à la base du bec, une tache jaune légèrement plus étendue que celle des grisegena (elle avance davantage vers le bout du bec au niveau de la mandibule inférieure). Locomotion Comme la grande majorité des grèbes, le Grèbe jougris possède de courtes pattes placées très en arrière du corps et des orteils lobés. Ceci en fait un excellent nageur et plongeur, mais induit des difficultés pour se déplacer au sol et pour prendre son envol. Il lui faudra prendre un long essor avant de pouvoir décoller ; il vole donc rarement en dehors des périodes de migration. Pendant le vol, il tient son cou tendu, ses pattes un peu pendantes et ses battements d'ailes sont rapides]. Comme beaucoup de grèbes, il présente en vol un miroir blanc sur l'arrière de l'aile, mais aussi une tache alaire blanche à l'avant de l'aile Alimentation Comme tous les grèbes, cet oiseau est un excelleur nageur et plongeur. Il peut parcourir jusqu'à 50 m sous l'eau. Il localise ses proies par la vue et les capture avec son bec. Son régime alimentaire se compose majoritairement de poissons en hiver et d'insectes en été, mais les crustacés peuvent représenter jusqu'à 20% de ses proies. Ils peuvent aussi consommer, plus occasionnellement, des mollusques, des amphibiens et des vers. Le Grèbe jougris, ne pouvant digérer rapidement les arêtes de poisson, arrache et avale de grandes quantités de ses propres plumes. Les plumes enveloppent et bloquent les arêtes dans l'estomac de l'oiseau. Les arêtes auront ainsi le temps d'être digérées. Le grèbe jougris fait aussi avaler des plumes à ses petits. Reproduction Pendant la période de reproduction, les adultes ont un comportement territorial qui les pousse à menacer les oiseaux intrus, voire à les agresser par des attaques sub-aquatiques. Mâle et femelle du Grèbe Jougris en parade (Alaska) Dès leur arrivée sur les sites de nidification, les adultes reproducteurs débutent leur parade nuptiale. Ils se tiennent dressés l'un en face de l'autre,

tournent la tête vers la droite et la gauche ; La femelle ébouriffe son plumage tandis que le mâle prend une position rappelant celle d'un cygne[6]. Cette parade présente aussi des phases où le couple se présente mutuellement des végétaux ou réalise des courses sur l'eau côte à côte, le corps en extension. La nidification se fait en général de façon isolée des couples de la même espèce ou en petits groupes dispersés. Le nid est toujours bâti par le mâle et la femelle au bord de l'eau, voire en eau libre ; c'est un petit tas de végétaux en décomposition mêlé à de la boue, ancré à la végétation ou à des branches mortes submergées. La base du nid est située en dessous du niveau de l'eau. La femelle y pond en avril, mai ou juin de 3 à 5 œufs blancs qui bruniront au contact des végétaux en décomposition. Elle peut pondre jusqu'à 2 fois dans la saison. La couvaison, puis le soin aux jeunes, seront assurés par les deux parents. Grèbe jougris au nid avec ses petits L'incubation dure de 22 à 27 jours. Les oisillons sont nidifuges et savent nager très rapidement après l'éclosion. Les adultes les portent très souvent sur leur dos, même parfois au cours d'une plongée ! Le petits se déplaceront très souvent de cette façon pendant les deux premières semaines de leur existence. En six semaines, ils apprendront à se nourrir seuls et aux alentours de la dixième semaine, ils prendront leur envol. Ils pourront se reproduire à leur tour à l'âge de 1 an Cet oiseau a une durée de vie estimée à environ 10 ans.

 

photos:Mihai Baciu