Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus)

L'Engoulevent d'Europe (Caprimulgus europaeus) est une espèce d'oiseau rarement observé qui chante au crépuscule et chasse les papillons de nuit. Il est très difficile à repérer de jour, à cause du camouflage que lui procure son plumage aux teintes de feuilles mortes ou d'écorce.

 

Il peut être également nommé tête-chèvre, oiseau mobylette  ou encore crapaud volant.

 

Visiteur d'été en France, il migre en Afrique en hiver.

Cet oiseau mesure 26 à 28 cm de longueur pour une envergure de 54 à 60 cm et une masse de 75 à 100 g.

 

Comportement

 

En journée, l'engoulevent reste allongé sur le sol ou sur une branche. Quand un prédateur se rapproche, il s’aplatit et reste parfaitement immobile. Grâce à son plumage mimétique, ceci le rend particulièrement difficile à repérer. Il attend généralement que le prédateur soit à proximité immédiate avant de s'enfuir : il est souvent observé à l'envol, juste au moment où l'on allait lui marcher dessus.

 

Alimentation

 

Elle est constituée uniquement d'Insectes, surtout de papillons de nuit, capturés en vol, notamment à l'aube et au crépuscule. Une étude de 1969[3], portant sur une nichée et sur près de 5 500 proies rapportées par les parents, a trouvé 179 espèces différentes d'insectes, dont 62 % de Lépidoptères, 12 % de Diptères, 7 % de Coléoptères, autant de Phryganes, et 5 % de Névroptères.

 

Reproduction

 

Le nid est un creux au sol pour 2 oeufs en 1 ou 2 pontes de mai à juillet.

 

Habitat

 

Le biotope de cet oiseau est constituée de landes à bruyère, de milieux dégagés à végétation basse et de clairières des zones boisées.

 

L'Engoulevent d'Europe bénéficie d'une protection totale sur le territoire français depuis l'arrêté ministériel du 17 avril 1981 relatif aux oiseaux protégés sur l'ensemble du territoire. Il est donc interdit de le détruire, le mutiler, le capturer ou l'enlever, de le perturber intentionnellement ou de le naturaliser, ainsi que de détruire ou enlever les œufs et les nids, et de détruire, altérer ou dégrader son milieu. Qu'il soit vivant ou mort, il est aussi interdit de le transporter, colporter, de l'utiliser, de le détenir, de le vendre ou de l'acheter.

 

Sous-espèces

 

D'après Alan P. Peterson, cette espèce est constituée des six sous-espèces suivantes :

 

  • Caprimulgus europaeus dementievi Stegmann 1949
  • Caprimulgus europaeus europaeus Linnaeus 1758
  • Caprimulgus europaeus meridionalis Hartert 1896
  • Caprimulgus europaeus plumipes Prjevalsky 1876
  • Caprimulgus europaeus sarudnyi Hartert 1912
  • Caprimulgus europaeus unwini Hume 1871

Foto-Mihai Baciu